Guillaume Terrolles, Directeur Adjoint chez Ferchaud

 

Bonjour Guillaume, quelle a été ta réaction immédiate face au contexte inédit du Covid-19 ?

Comme tout le monde je pense, j’ai eu un stress lié à la désorganisation soudaine de mon mode de vie personnelle et professionnelle.

Sur le plan professionnel, dès le samedi 14 mars, j’ai immédiatement soumis une trame de préconisations et d’actions de sauvegarde pour baser nos réflexions et actions pour Ferchaud. C’était le début de la réponse à la crise.

 

Comment as-tu vécu les premières semaines faisant suite à l’annonce du confinement ?

Les 3 premières semaines ont été très anxiogènes, car il nous a fallu absorber le stress sans le communiquer aux équipes. Bien au contraire, il fallait les rassurer.

De plus, il fallait s’adapter tous les jours aux nombreuses actualités et décisions ministérielles et économiques. On naviguait à vue avec une agilité et des décisions quotidiennes pour préserver l’entreprise.

 

Quels ont donc été vos 3 priorités, chez Ferchaud ?

1 – Préserver les collaborateurs à différents niveaux :

  • La sécurité : Retrait des équipes en mission chez les clients et passage en télétravail rapide.

 

  • La sérénité : Communication régulière par chat, téléphone et visioconférences pour répondre à leurs questions et garder du lien, voire se distraire en période de confinement.

 

  • La rémunération : Mise en place de l’activité partielle en garantissant le versement de 100% des salaires nets et en préservant 100% de leurs congés.

 

  • Le développement personnel : Mise en place de formations de montée en compétences pour les collaborateurs en activité partielle.

 

2 – Préserver la continuité d’activité :

  • Assurer nos contrats et notre soutien à nos clients : Gérer le passage des activités de prestations en télétravail en levant ensemble les contraintes contractuelles et logistiques.

 

  • Développer l’activité : Proposer des devis et même de nouveaux contrats délivrés à distance.

 

  • Diversifier le Business model : Lancer une plateforme de formation à distance (sur logiciels de dessin technique), avec 1 an d’avance.

 

3 – Préserver la trésorerie :

Pour assurer les prochains mois :

  • Report de charges (loyer et cotisations sociales),
  • Mise en place de l’activité partielle,
  • Dossier de prêt bancaire garanti par l’État,
  • Et financement bancaire de l’investissement de matériels informatiques pour le travail à distance.

 

 

Quels ont été les résultats pour Ferchaud ?

Sur le plan humain, c’est aux équipes de juger mais leurs conditions sanitaires et financières ont été préservées et certains prennent même le goût au télétravail.

Concernant le plan financier, la trésorerie continue d’être sous contrôle.

Sur le plan économique, tous les contrats ont été préservés et même de nouvelles opportunités se concrétisent (sur le métier de la prestation à distance et sur la formation).

En assistance technique, en bureau d’études et en formation, on peut dire que Ferchaud a atteint ses objectifs. L’entreprise a su s’adapter grâce à son intelligence collective et fédératrice, intelligence qu’elle souhaite d’ailleurs mettre à profit de la fabrication de masques pour les personnels soignants par son achat récent d’une imprimante 3D.

En conclusion, je poursuis actuellement les recrutements de dessinateurs projeteurs pour Ferchaud, ce qui reste la meilleure preuve de son dynamisme et de sa confiance pour demain.

 

Quels sont tes conseils en tant que Directeur Adjoint, dans ce contexte de crise sanitaire du Covid-19 ?

Je citerai le dicton suivant : L’important ce n’est pas ce qui nous arrive, c’est la manière dont on le prend et ce qu’on en apprend.

Pour prendre professionnellement ce contexte, dans le cas de Ferchaud et dans de nombreux cas d’ailleurs, il faut à mon avis, se centrer sur ses priorités, à savoir : les équipes, les contrats et le cash.

Ce que j’en ai appris, c’est la puissance de l’imaginaire et de la réponse collective.

Depuis le début de cette crise, j’ai l’impression que chaque jour, il y a une nouvelle piste ou solution qui arrive d’un personne différente :

  • Un collaborateur
    (mise en place des formations…)
  • Un client (solution pour le télétravail…)
  • Une association (les visières de l’atlantique…)
  • Un partenaire (Ménage sanitaire, comptables SOREGOR, prêts BPI, solutions BNP…)
  • L’état (activité partielle, report de charges… ), etc.

 

Bref, je dirais qu’on a rebondi chez Ferchaud en catalysant un maximum d’idées et de pistes qui sont devenues des opportunités.

 

 

Guillaume Terrolles,

Directeur Adjoint de Ferchaud

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *